Impact coronavirus : une baisse d’activité annoncée pour le parapente ?

Impact coronavirus : une baisse d’activité annoncée pour le parapente ?

Rédigé le 03/12/2020
Rene HASLE

12/03/2020

horizontal break

ECONOMIE

Impact coronavirus : une baisse d’activité annoncée pour le parapente ?

Compétitions annulées, stages incomplets… baisse globale de l’activité engendrant une chute des ventes ; devons-nous craindre ces scénarios ?

Premier impact sur les compétitions internationales : la PWC Baixo (Brésil) annulée

Le président de la Coupe du monde de parapente PWCA a publié une annonce ce jour : C’est avec grand regret que nous vous écrivons pour vous informer que nous avons dû annuler la Superfinale de la Coupe du Monde 2019 (11e).

Suite à la déclaration de l’OMS sur la pandémie d’hier, le maire de Baixo Guandu nous a informés qu’il n’était plus autorisé à organiser l’événement. Il a cependant hâte de nous accueillir à nouveau à Baixo Guandu à une date ultérieure. En tant que président de la Coupe du monde de parapente, je tiens à le remercier pour cette offre que nous attendons avec impatience. »

Lire l’annonce du Président de la PWCA

En effet, l’univers de la compétition internationale risque d’être fortement perturbé en ce début d’année pour les raisons que nous connaissons tous.

Stages annulés, plannings qui ne se remplissent pas : devons-nous craindre ces scénarios ?

Comme le précise Lucian Haas du blog parapente allemand lu-glidz.blogspot.com, nous pouvons craindre en 2020 une baisse de l’activité, au moins sur le premier semestre, notamment auprès des écoles (initiation, perfectionnement et SIV) : « Si cette situation persiste pendant quelques semaines voire quelques mois, ce qui est actuellement à prévoir, un certain nombre de pilotes stagiaires potentiels pourraient même se passer d’une formation complète cette année. En période d’incertitude, ces questions de pur plaisir sont le plus susceptibles d’être suspendues ».

Souhaitons à nos formateurs que leurs plannings ne désemplissent pas trop. Activité se déroulant en extérieur (donc hors dans des zones confinées), espérons que celle-ci soit considérée comme un loisir à faible risque. Nous pouvons toutefois craindre une baisse du secteur baptêmes.

Baisse globale de l’activité et répercussions sur les ventes de matériel ?

D’autre part, Lucian va jusqu’à dire que cette pandémie du Covid-19 pourrait conduire, côté pratiquants, à une baisse globale de l’activité parapente (moins de vols, de cross), donc moins de ventes de voiles.

A savoir : le coronavirus se transmet par voie aérienne, par contact direct avec des sécrétions ou par l’intermédiaire d’un objet contaminé. Sa durée de vie est de 4 à 9 jours selon la température (cf SciencePost). Donc, si vous achetez une voile quelque soit son origine, aucune d’inquiétude à avoir : lorsque vous recevrez le carton, toute présence de virus sera potentiellement très faible : « Il n’y a pas de raison de paniquer car l’infectiosité d’un virus diminue très rapidement, elle disparaît quelques heures après que le virus se trouve hors du corps. » précise le professeur Thomas Baumert, médecin et expert des maladies virales à l’Inserm et au CHU de Strasbourg sur BFMTV. Au pire, attendez 9 jours avant d’ouvrir le carton !

source photo : health.maryland.gov

horizontal break